Caravane
polyvalente
Digue
d'Hugues







 
Une caravane pour des ateliers Nature et Bien-être.
 

...Cela faisait quelque temps que je lorgnais sur la série des caravanes Digue équipées d'une façade
...panoramique, j'ai un attrait pour les belles vues, que ce soit en caravane ou au sommet d'une montagne.

...Accompagnateur dans la Drôme, j'aime partager avec les autres mes connaissances en botanique,
...en permaculture ou encore en aromathérapie. Également grand adepte du "faire soi-même", j'ai eu l'idée
...de convertir une caravane en espace d'accueil pour y proposer 2 types d'ateliers itinérants :

..."Faire soi-même son baume aux huiles essentielles" pour les adultes.
..."Ateliers nature et activités manuelles" pour les enfants.

...Par un jour pluvieux à l'automne 2016, un ami m'a présenté une caravane épave : une Coronette
...qu'on aurait cru sortie des abysses. L'eau s'infiltrait à l'intérieur et parmi les débris de son mobilier détruit,
...je pensais presque y trouver un vieux coffre vermoulu rempli de coquillages et crustacés. Bref, c'était une ...opportunité à saisir à 5 km de chez moi mais concrètement pas hyper séduisante cette vieille coque !

...Deux aspects m'ont convaincu de l'embarquer, d'une part un prix dérisoire et d'autre part
...un
.aménagement.inexistant sans mobilier vintage à préserver. Et puis ce rêve d'avoir ma Digue me
...rendait dingue.

...Et voilà, c'est comme ça que tout a commencé !

...Le site "diguedinguedong" fût régulièrement mon repère pour les tutoriels de restauration.

...Et maintenant place aux images.

 
 
A la récupération de cette "Coronette" le mobilier était H.S.

 
 
Première phase des travaux en raison de plusieurs infiltrations : gratter la rouille à la meuleuse. Ce qui fait la force des caravanes Digue de cette époque, c'est leur squelette en acier. Malgré cette corrosion l'habitacle résiste beaucoup mieux qu'un squelette en bois qui pourrit à la moindre prise d'eau.
 
 
Deuxième phase : décapage total du côté extérieur ce qui m'a permis de mettre en évidence tous les endroits où la corrosion avait percé la tôle et pour l'application de la nouvelle peinture j'étais certain d'avoir un rendu impeccable. Un mastic de finition m'aurait peut-être amené à un résultat similaire.
 
 

Sur perceuse, plusieurs types de brosses existent. Certaines sont plus adaptées que d'autres pour gratter l'intérieur des ondulations.

 
 
Revenons à l'intérieur : Double couche de peinture anti-rouille.
A l'origine, la charpente est conçue avec des barres en acier fixées sur des tasseaux en bois. J'ai préféré supprimer ces barres en acier et remplacer par des tasseaux en bois solides 30 mm x 30 mm disposés tous les 30 cm env. On m'a prêté des chandelles ce qui m'a permis de maintenir le toit, le temps de la restauration et pour accéder dessus, par exemple pour le remplacement du lanterneau.
 
 
Les fenêtres ont toutes été démontées, y compris la véranda. J'ai découpé des plaques de polystyrène : 20 mm pour les parois, 30 mm pour le plafond. Avec l'aide très précieuse de mon frère, nous avons vissé du contreplaqué 5 mm sur tout l'intérieur de l'habitacle. Au plafond, pour cintrer à l'avant et à l'arrière, nous avons entaillé le contreplaqué à la scie circulaire tous les 50 mm.
 
 
On refait un petit tour dehors pour voir cette sous-couche anti-rouille. J'ai découvert l'utilité du pistolet à peinture. Entre temps, les gouttières ont été démontées pour gratter la rouille. Avant de les riveter, j'ai collé une bande de ruban goudronné à la jointure du toit et des parois pour assurer l'étanchéité.
 
 
 
 
Entre deux journées pluvieuses qui ont nécessité l'achat urgent d'une grande bâche, application d'un beau vert amande sur la seconde moitié. Peinture carrosserie : Dulux Valentine Satinée. C'est du luxe, mais il me paraît très important de choisir une peinture haut de gamme pour la tôle extérieure.
 
 
Il était maintenant temps de découper l'encadrement des fenêtres. L'outil multifonction vibrant est idéal pour ce type de découpe. Je ne sais même pas si un autre outil existe pour parvenir au même résultat. Je n'ai pas parlé du plancher : celui-ci était pourri à de nombreux endroits, je n'ai conservé que la partie centrale en bon état et restauré les bords. Je n'avais pas le courage ni le budget pour refaire le plancher entièrement. Pour cela, j'ai fixé de gros tasseaux par dessous avec une emprise au châssis. Composition : sandwich contreplaqué 10 mm - polystyrène 20 mm - contreplaqué 5 mm. J'ai ensuite recouvert d'un linoléum de haute résistance à l'usure
 
 
Sur cette photo, les fenêtres ont été remontées en prenant soin de poser du mastic en ruban pour assurer l'étanchéité. J'ai également suivi un tutoriel sur diguedinguedong.com pour remplacer les joints craquelés des fenêtres de la véranda par des baguettes plates aluminium fixées au mastic colle.
Ensuite, il a fallu poncer au grain fin tout le contreplaqué. J'ai également mis du mastic bois teinte claire au niveau des raccords de plaque.
 
 
On voit sur cette photo que des baguettes quart de rond en medium ont été fixées à la jointure entre le plafond et les parois. Après ponçage, le contreplaqué a été protégé par un « fondur à cirer ». Une cire blanche a ensuite été appliquée.
 
 
Et voilà, le premier hiver de cette Coronette fraîchement restaurée !
Elle est désormais prête à recevoir du monde pour les ateliers.
Si vous êtes de passage dans la vallée de la Drôme, n'hésitez pas à vous inscrire !
Vous trouverez toutes les infos à cette adresse :
"Atelier baumes aux huiles essentielles".
 
 
 
 
http://galgal-escapade.com/
 
 
 
 
El