Pierre Digue,
74 rue du commerce Paris XVe
de 1945 à 1976.
 
 
 
Ces premières bâtisses de 2 étages à gauche et à droite ont été construites une quizaine
d'années environ après l'immeuble/rue, vers 1915.
 
 
On avance sur ces pavés d'époque.
 
 
"Une âme au ciel" William Bouguereau.
 
 

1935 bâtiment en briques rouges (fond de cour à droite).
Pierre Digue a ici un bureau = son siège social.
Il y avait d'autres locataires "Radia" TSF transistors 1925 à 1954 occupant plusieurs pièces.

 
Source : Archives départementales de Paris. Cotes : DQ18 1649
Photo de 1979 et avant démolition de 2 ateliers + un bâtiment qui suit.
Chez
 
 
Source : Archives départementales de Paris. Cotes : 3184 W1311 et 1069W 686
Source : Archives départementales de Paris. Cote : DQ18 1649

2 ateliers : 1 devant le Combi VW et 1 autre devant la Fiat 500.
Photo de droite : bâtisse en prolongation, fond de cour sera démoli aussi (CX devant).
Caravanes Digue : c'est ici que
le 1er constructeur français a démarré à l'âge
de 34 ans.

 
Source : Archives départementales de Paris. Cote : DQ18 1649
Un document historique du 22 novembre 1949 signé de Pierre Digue.
MOTTE-PICQUET est une station de métro proche de la rue du Commerce
et de l'ancienne cité "Canrobert".
 
Source : Archives départementales de Paris. Cote : DQ18 1649
Un autre d'octobre 1955 signé de Monsieur Dailliez.
 
Source : Archives départementales de Paris. Cote : DQ18 859
Une feuille volante : liste des occupants (date inconnue).
 
Source : Archives départementales de Paris. Cote : DQ18 1645
Le projet de construction : un immeuble habitation moderne.
 
 
Construit en 1980/81.
 
Source : Archives départementales de Paris. Cote : DQ18 1645
1979 avant démolition.
Pierre Digue décèdera 2 ans plus tard,
à l'âge de 70 ans.
 
 
 
Vers "la belle aventure"
 

C'est par ici qu'ils sont sortis dans les années 50'.

 
Ainsi que les petites remorques du constructeur et de ses premières "Paris Caravanes".
 
 
Vu sur cette publicité de 1952 pour le "Passe Partout" : "Caravaniers libérez vous ! du poids, du balant..."
A la foire de Lyon, c'était Monsieur Pithioud (cycles, Solex, moto Honda) qui représentait Pierre Digue.
 
Monsieur Georges Pithioud sur un Vélo Solex
 
"En ce qui concerne Mr PITHIOUD, je l'ai connu bien entendu, mais je ne le côtoyais que lors des réunions
annuelles sur Paris. C'était un gros concessionnaire sur Lyon qui avait d'autres grosses activités dans le
cycle en dehors des caravanes"
. Monsieur Dailliez
 
Pour la construction sous licence des caravanes anglaises "Sprite"
elles seront construites à Gif-Sur-Yvette (91) dans des ateliers plus grands.
 

Pour l'industrialisation des "Panoramic" de 1960, Digue & Cie se seront installés à Rozoy-Sur-Serre
dans l'Aisne (02) dans de plus vastes locaux.

 
"En ce qui concerne les petites remorque LILLIPUT, j'ai connu le tôlier au 74 rue du commerce.
Il se nommait TONIO et il était italien. Il façonnait entièrement à la main les ailes galbées au départ
d'une simple tôle. Un travail fabuleux. Par la suite ces remorques étaient livrées sur demande
en simple aile car le prix était très élevé avec les ailes galbées".
Michel Dailliez.
 
Suite page 4