...Dans les années 80' Simonne Digue demeurait toujours le XVe
...à Paris et parfois, dans son quartier, elle se rendait chez Philippe
...Virat vétérinaire, pour "Diguo" son petit chien.

 
 
   
Philippe Virat : "Je me souviens bien de Madame Digue. Une personne très très aimable, souriante et aussi toujours très élégante.
   
  M. Virat de la Société historique du XVe se réjouit d'un article prochainement sur "Digue" qui siègeait rue du Commerce.
   
   
 
 
 
T'inkiet mon chou, ça va aller... maman est là.............'
   
   
 
   
   
   
 


   
  dans ce milieu du caravaning...
il était difficile pour elle de faire reconnaitre sa place.
Elle fût souvent attristée et déçue...

Touchée au coeur et plusieurs fois.
   
 
   







   

   
   
 
Simonne Digue continuera jusqu'au bout...
Elle créee l'amical Club Digue.
Les çaisFranc, ces nouveaux caravaniers sont heureux !
   
 
   
   
   
   
 
Madame Digue pouvait être fière de son coeur.
Malgré les déceptions et les blessures, il fonctionnait toujours.


 
   
   
   
   
 
.
  Pour vous, au paradis blanc.